La création d’un destin peu commun



Malgré les circonstances pénibles que connaît le monde depuis 2 ans, il est admirable de voir que de jeunes entrepreneurs se sont accrochés en dépit des obstacles. Le nombre de commerces qui ont dû à contrecœur mettre les clés sous la porte est important. L’exemple qui suit est une inspiration. Flavia Aguilar, propriétaire de l’institut le Uphills à Griffintown souhaite y représenter et y refléter l’image des femmes fortes et modernes de notre temps.





En effet, l’histoire de l’institut et de son parcours montre que même si rien ne vous prédestine à un destin, la détermination et le travail peuvent vous amener à bout de tout. Flavia est née à la Havane, à Cuba, où son enfance sera bercée par la joie de vivre du pays, par la simplicité et par l’image d’une grand-mère forte qui forgera son caractère. Elle déménagera par la suite à Kinshasa, au Congo, où son destin prendra un autre tournant.

Elle y fête son son 8ème anniversaire et y reçoit sa première palette de maquillage, c’est le déclic, une véritable passion née.

Arrivée au secondaire, c’est choc culturelle, elle s’installe au Canada où les standards de beauté et de féminité sont opposés aux siennes. Elle veut s’intégrer et suit les codes, quitte à voler le maquillage de sa mère où à se faire renvoyer de son école pour maquillage inapproprié. À cette époque, le monde de la beauté connait une révolution : la naissance des tutos “makeups” sur youtube. Flavia s’y inspire et sait qu’elle a du talent. De ce fait, son entourage la contacte pour des photoshoots, des mariages, des soirées, des bals de finissants…



Elle commence à se faire un nom dans le domaine à Montréal et décide de s’y consacrer pleinement en louant un petit studio à Griffintown pour y accueillir ses clients.





Afin de se perfectionner, elle suit un cours dans le domaine au Collège Lasalle. Son passage y sera remarqué, elle y remportera la mention meilleur maquillage artistique du festival de mode et design de 2018, celle-ci est toujours affiché dans l’établissement.


Pour pousser son talent, elle décide de poursuivre ses cours dans le l’univers de l’horreur. Sous la charme, l’agence artistique Maleficia fait d’elle son head artiste. Malgré son bagage, elle souhaite rester indépendante et décide d'accumuler plus de connaissances : elle suit une formation esthétique, se spécialise dans l’art du sourcil et devient formatrice. Elle se crée ainsi vite une réputation et sa clientèle se bâtit.


De plus, elle découvre un nouveau monde où la relation cliente et praticienne devient un moment de relaxation et de confiance. Elle est déterminée et voit grand, elle voudra son propre institut. C’est ainsi que naît le Uphills au cœur de Griffintown, un quartier dynamique et prometteur.




La combinaison du « Up » et « Hills » fait référence à l’élévation, à la détermination et au beau. Le petit rappel Californien du nom et de l’espace montre un institut à l’image des tendances actuelles, raffinés, épurés, modernes, design et cosy. Le client se sent tout de suite dans un espace unique et déconnecté.


Il offre un nombre variés de soins esthétiques (les facials, le microneedling, le soin des sourcils, le slimwave, le blanchiments dentaire, des soins capillaires, la micropigmentation, des formations.) et de médico esthétique ( agent de comblement, injections de botox, prp, laser) fait par le docteur Dr.Alex Nguyen. Avec le temps, l’institut ne cessera d'accroître ses activités et ses connaissances afin d’innover et de satisfaire au mieux sa clientèle.

La mise en place de podcasts, d’articles et d’ événements Vip ont pour but de créer une vraie communauté connectée.

Chaque client fera partie de la grande famille que deviendra le Uphills avec pour état d’esprit : ensemble on montera toujours plus haut.





3 vues0 commentaire